Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et beaux arts
ActualitésÉvénements
Imprimer E-mail

globalisations.jpgAPPEL À CONTRIBUTIONS

Empire et globalisation(s).
Circulations, échanges et coopérations trans-impériales en Afrique, XIXe-XXe siècles


Université de Lausanne
09-10 mai 2019

Le tournant transnational et global des sciences sociales de ces dernières années a stimulé un profond renouvellement de l’histoire coloniale et impériale. De nombreux travaux ont mis en lumière les dynamiques de la « globalisation impériale » ainsi que les acteurs qui, agissant dans les interstices des espaces coloniaux, ont alimenté les processus d’interconnexion entre les pays et des régions du monde. Ce type d’analyse peut ainsi constituer un « pont » vers l’histoire dite globale et permet d’amener un regard original sur les mécanismes idéologiques, institutionnels et technologiques au coeur de la mondialisation contemporaine.

Ce workshop souhaite approfondir et prolonger ces réflexions. Il se focalise plus précisément sur l’histoire de la coopération politique, scientifique et technique en Afrique aux XIXe et XXe siècles. Ce workshop souhaite approfondir et prolonger ces réflexions. Il se focalise plus précisément sur l’histoire de la coopération politique, scientifique et technique en Afrique aux XIXe et XXe siècles. Il vise, d’une part, à élaborer une approche décloisonnée à l’étude des empires, attentive aux circulations et aux collaborations qui se sont tissées entre et par-delà les administrations coloniales européennes dans une multitude de domaines (santé, agriculture, travail, sécurité, éducation, sciences naturelles, humaines et sociales). Le workshop aspire, d’autre part, à connecter l’histoire de l’impérialisme et de l’internationalisme (Bandeira Jerónimo, Monteiro, 2018). La focale sera placée sur le rôle joué par les acteurs transnationaux – à l’instar des organisations internationales et des organismes de nature non gouvernementale issus des milieux philanthropiques, missionnaires et humanitaires – dans la coproduction de savoirs et la structuration des « circuits coloniaux » (Stoler, Cooper, 1997).

Les propositions pourront porter sur les thématiques suivantes :
• Acteurs (individuels/collectifs, formels/informels) et contenus de la coopération trans-impériale
• Réseaux transnationaux et organisations internationales en Afrique coloniale
• « Imperial learning », circulations et co-production de savoirs entre instances coloniales et noncoloniales
• Activismes politiques trans-impériaux
• Initiatives et réponses africaines
• Historiographie et méthodologie de l’histoire trans-impériale

Les professeurs Cyrus Schayegh (IHEID Genève-université de Princeton) et Miguel Bandeira Jerónimo (université de Coimbra) prononceront deux keynote lectures. Les remarques conclusives seront assurées par le professeur Alexander Keese (université de Genève). Une publication est prévue à l’issue du workshop. Les frais de déplacement et d’hébergement des participant-e-s seront pris en charge par l’université de Lausanne, partiellement ou totalement. Les propositions de papiers, en français ou en anglais (300 mots), et une courte présentation biographique (100 mots) devront être envoyées avant le 1 novembre 2018 à l’adresse suivante : Cette adresse email est protĂ©gĂ©e contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

 
© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue La Pérouse 75116 Paris - Tél. : 01 47 20 87 93