Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et beaux arts
ActualitésÉvénements
Imprimer E-mail

cade.pngLa CADE vous invite, le 21 novembre 2016

à la rencontre débat


Talents des diasporas africaines en innovations technologiques et sociales

Intervenants :

  • Philippe Hugon, membre titulaire 3e section de l'Académie des sciences d'outre-mer, professeur émérite d'économie, directeur de recherche à l'IRIS
  • Victor Agbegnenou, inventeur et entrepreneur, directeur général de Ka Technologies, fondateur du programme RETICE
  • Khady Sy Savané, styliste et créatrice de mode, fondatrice de la marque Mia Dreams
  • Mouhamad Diakité, entrepreneur, directeur général et fondateur de EthicPhone
  • Roland Portella, président de La Cade

Modérateur :
Malick Diawara, responsable éditorial, Le Point Afrique.

Exposé des motifs :

Les « diasporas africaines » représenteraient 30 à 40 millions de personnes, installées en dehors du continent africain et gardant des liens avec leurs pays d’origine. Parmi eux, certains ont acquis des compétences de haut niveau, créent des activités productives dans les technologies, les sciences avec des brevets d’invention, ainsi que dans les domaines artistiques. Les parcours individuels de « réussite » et la manne financière que représentent les transferts d’argent des diasporas et migrants (entre 40 et 50 milliards d’euros chaque année), ont un impact majeur pour le « développement » de l’Afrique. Cependant, certains observateurs soulignent que l’avenir serait plutôt dans les capitalisations et transferts des compétences.

Quels sont les initiatives et dispositifs structurants, pouvant permettre à ces innovateurs de valoriser leurs savoir-faire, compétences, créativités, dans les croissances et le développement du capital humain en Afrique ?

Dans quels secteurs d’activités innovantes ces diasporas excellent-elles ?

Quels sont les systèmes de pédagogie d’ancrage à développer dans les pays de « résidence » et « d’accueil » notamment pour les jeunes membres des diasporas africaines ?

Comment s’inspirer par exemple des modèles de valorisation des talents des diasporas indiennes dans les émergences économiques et technologiques de l’Inde ?

*

*          *

Nous souhaiterions non seulement que vous assistiez à cette rencontre-débat, mais que vous adressiez vos remarques, critiques et suggestions à la CADE Courriel : Cette adresse email est protĂ©gĂ©e contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

L’accès à cette rencontre-débat est gratuit : lundi 21 novembre 2016 (préinscription obligatoire en ligne ou par courriel)

 
© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue La Pérouse 75116 Paris - Tél. : 01 47 20 87 93