Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

SOISSON Jean-Pierre

Membre titulaire 3e section,
Élu(e) le 04/12/1987

Ancien ministre
Ancien député de l’Yonne
Ancien président du Conseil régional de Bourgogne

Distinctions :

     

Biographie :

Jean-Pierre Soisson occupe le poste de magistrat à la Cour des comptes. Licencié en droit, il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris.

Élève à l’ENA (promotion Lazare Carnot, 1959-1961) puis auditeur à la Cour des comptes (1961), il est à la disposition du délégué général en Algérie (1961-1962). Maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris (1962-1968), puis conseiller technique au cabinet de Jean Morin (1964-1965), il assure la fonction de conseiller technique (1966-1967) au cabinet d’Yvon Bourges (secrétaire d’État à l’Information puis secrétaire d’État aux Affaires étrangères, chargé de la Coopération). Conseiller technique (1967-1968) au cabinet d’Edgar Faure, conseiller référendaire à la Cour des comptes (1968), il assure la charge de maire d'Auxerre (1971-1998). Secrétaire d’État aux Universités (1974-1976), à la formation professionnelle (1976) et auprès du ministre de la Qualité de la vie (jeunesse et sport), il est nommé ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (1978-1981). Il est élu le 21 juin 1981 député de l’Yonne, avant d’être vice-Président du Conseil général de l’Yonne (1982-1988). Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle (1988-1991), ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration (1991-1992), puis ministre de l’Agriculture et du Développement rural (1992-1993), il devient Président du Conseil régional de Bourgogne cette même année. Adjoint au maire d’Auxerre et Président de la communauté des communes de l’Auxerrois (1998-2001), il préside le Comité de coordination des programmes régionaux d’apprentissage et de formation professionnelle continue (1985-1988). Devenu Président de la Commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations (1986-1988), puis Président du Centre national de la fonction publique territoriale (1996-1998), il est nommé Président de l’Association des régions du Grand-Est (2002-2004) et du groupe d’amitié France-République tchèque (depuis 2002).

Enfin, Jean-Pierre Soisson est titulaire du Prix De Gaulle-Adenauer (2002).

Bibliographie :

Ouvrages :

Mémoires d'ouverture. Paris : Belfond, 2015

Hors des sentiers battus : chronique d'une vie politique : 1962-2012. Paris : Éditions de Fallois, 2015

Jacques Amyot, 1513-1593. Paris : France-Empire, 2013

Charles Quint. Paris : B. Grasset, 2000

Mémoires d'ouverture. Paris : P. Belfond, 1990

 

Article :

Séance solennelle du 6 novembre 1975. In Mondes et Cultures, 1975, tome 35, pp. 529-576

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS