Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

MORIN Jacques-Yvan

Membre associé,
Élu(e) le 13/11/2003

Professeur émérite de droit international
Correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques
Domaines et régions :
Droit public international, droit constitutionnel comparé, langue française. Amérique du Nord, Québec


Distinctions :

 

Biographie :

Après des études supérieures à l'Université Mc Gil, l'Université Harvard et l'Université de Cambridge (Royaume-Uni), Jacques-Yvan Morin est admis au barreau du Québec en1953. Il endosse les fonctions de juriste, homme politique et avocat québecquois. Il est nommé membre correspondant de l'Institut (Académie des sciences morales et politiques) en 1992.  

Il enseigne le droit à l’Université de Montréal (Canada) tout en présidant l'Association des professeurs. Membre de la Cour internationale d’arbitrage de La Haye, il est spécialiste en droit international, et dirige l'Institut européen des hautes études internationales. À la fin des années 1960, il préside les États-généraux du Canada français et adhére au mouvement souverainiste québecquois. En 1973, il  remporte une circonscription et gagne un siège. Après cette élection, le parti québécquois devient l'opposition officielle à l'Assemblée nationale et Jacques-Yvan Morin, le chef, jusqu'à l'élection de 1976, qui portera son parti au pouvoir.

Il occupe plusieurs postes dans le cabinet ministériel, dont le poste de ministre de l'Éducation du Québec (1980), celui de ministre des Affaires intergouvernementales et de la culture et du développement scientifique. Il quitte la politique en 1984 et retourne dans l'enseignement à Montréal, il est reçu pour un temps à l'Université de Poitiers.

Il est nommé Officier de la Légion d’honneur en 1987, Grand officier de l'ordre de la Pléiade en 1995 et Grand officier de l'Ordre national du Québec en 2001.

En 2009, il obtient le Prix Louis-Joseph Papineau du rassemblement pour un pays souverain.

Bibliographie :

Ouvrages :

La Constitution québécoise : essais sur le droit du Québec de se doter de sa propre loi fondamentale. Montréal : Éditions JFD, 2013 (postfacier)

 

Brochure :

La portée universelle du combat des Québecois pour l'autodétermination : 4ème Conférence des communautés ethniques de langue française. Québec : [s.n.], 1978

 

Article :

L'empire français d'Amérique du nord aux XVIIe et XVIIIe siècles. In Mondes et Cultures. 2005, tome 64, pp. 108-127

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS