Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

BOUTHELIER Anthony

Membre libre,
Élu(e) le 24/05/2013

Ancien président délégué du Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN)
Domaines et régions :
Industrie. Afrique de l'Ouest et Asie du Sud-Est


Distinctions :

  

Biographie :

Inscrit en hindi puis en ourdou aux Langues O, Anthony Bouthelier est étudiant au Collège oriental de l’Université du Panjab à Lahore où il est le premier « talib » français en 1961. Il effectue par ailleurs un cursus à Sciences Po et fait des études d’économie à la Faculté de droit de Paris. Après son service militaire comme sous-lieutenant dans les transmissions, il devient analyste financier dans une société franco-américaine.

En 1969, la direction financière de Pechiney l’accueille, et, lors de la fusion avec Ugine Kuhlmann, lui confie la responsabilité du Service marchés financiers et négociations. En 1974 PUK découvre cet ancien élève de l’Université du Panjab, il est étiqueté « tiers mondiste » et part diriger les sociétés d’Afrique de l’Ouest à Abidjan (Côte d'Ivoire). Il y construit deux usines toujours en activité, IVOIRAL et SICABLE. Cette expérience africaine lui vaut en France (1978-1981) une nouvelle direction générale à STRATINOR, filiale chimique de PUK.

En 1981 on lui confie l’Asie du Sud-Est. Il réside six ans à Singapour, devenant Président de la Chambre de Commerce française « F.B.A » et membre d’un comité économique institué par Lee Kwan Yew, Premier ministre de Singapour. Après un bref séjour en France, en charge de la Chine, il est nommé en 1988 Président de « Pechiney Pacific » en résidence à Sydney (Australie). Pendant six ans, il développe les industries qui ancrent PUK en Asie Pacifique, notamment sur les trois grands marchés : Japon, Chine, Asie du Sud-Est. Il est élu Président fédéral des chambres de commerce franco australiennes.

En 1994 à Paris il occupe le poste de Directeur de la division Afrique, dont les deux pièces maîtresses sont l’usine d’alumine en Guinée et l’électrolyse de l’aluminium au Cameroun. Il est élu en 1996 pour six ans administrateur de Pechiney.

Secrétaire général du CIAN (1998) puis Président délégué (2007), il le représente au Conseil d’administration de l’AFD (2007-2010). Conseiller du commerce extérieur de la France depuis 1983, il est nommé honoraire en 2010.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS